L'OEIL SANS PAUPIÈRE - Collectif Vague
16024
single,single-portfolio_page,postid-16024,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
Category
Jean-Francois

L’œil sans paupière

 

Bois, escabeau et plâtre

Novembre 2017

19 X 8 X 40 pieds

Aujourd’hui, le couple œil-écran ne s’est jamais aussi bien porté. L’œil n’a presque plus de paupière et peut-être qu’avant longtemps rétine et écran ne formeront plus qu’un.

L’installation métaphorique « L’œil sans paupière » explore notre rapport aux images. D’une part, tout d’abord, par l’obligation de voir l’œuvre à travers des cadres, rappel des écrans. Puis par le fantasme illusoire de transcender son existence à l’aide d’un escabeau impraticable.

D’autre part, le loisir est donné aux visiteurs de s’échapper de sa position aliénée en créant une autre réalité par la possibilité de déplacer les cloisons-cadres mobiles et en déambulant à travers ces murs-écrans.

Enfin, un bas-relief de l’inscription manuscrite du mot image inscrit dans le mur du local d’exposition se veut le rappel qu’en définitive, nous sommes amalgamés aux images parce que nous en sommes le producteur premier et ultime. Construits par nos algorithmes nerveux et notre configuration cognitive notre compréhension du monde passe irrémédiablement par ces images. Nous y sommes ontologiquement condamné. De là, peut-être, notre rapport de fascination-haine vis-à-vis le monde de l’image ?